Chesca-peintre

Dans l'escalier

Instant

Ce tableau dépeint un choix difficile. Lors de sa conception , en 2011, je l’ai appelé « Instant », d’après un texte de Nietzsche dans Ainsi parlait Zarathoustra. Zarathoustra arrive à un carrefour et doit choisir entre deux directions mais chacune ramène à l’autre pour un éternel retour.

INSTANT, détail

Dans mon tableau, la voie de gauche est pleine d’embûches et inaccessible. Mais malgré cela, certaines personnes m’ont dit qu’elles auraient préféré cette voie-là… L’être humain est compliqué, comme chacun sait.

 

En revanche, le côté droit paraît libre et dégagé de toute contrainte. Cela est symbolisé par le papillon dont le vol donne l’illusion de la liberté .

INSTANT, détail

De la vision et de l’énigme

« Halte, nain ! dis-je. Toi ou moi !  Mais de nous deux c’est moi le plus fort : – tu ne connais pas ma pensée insondable ! Celle-là – tu ne pourrais pas la supporter ! »
Alors arriva ce qui me rendit plus léger : car le nain sauta de mon épaule, le curieux ! Et il s’accroupit sur une pierre devant moi. Or, là où nous étions arrêtés, il y avait justement un portique.

INSTANT, détail

INSTANT, détail

« Regarde ce portique, nain », dis-je encore; « il a deux visages. Deux chemins se rejoignent ici : personne encore ne les a suivis jusqu’au bout.
Cette longue rue qui mène en arrière : elle dure une éternité. Et cette longue rue qui va en avant – c’est une autre éternité.
Ils se contredisent, ces chemins; ils se heurtent de front :- et ce portique est le lieu où ils se rejoignent ». Le nom du portique est écrit en haut : »Instant »

Friedrich Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra, 1883.

ACCUEIL

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2018 Chesca-peintre

Theme by Anders Norén