Chesca-peintre

Dans l'escalier

Biographie

SONY DSC

LE FJORD DE SAGUENAY (Huile sur toile – 55×46 cm – 2008)

Je suis née au Québec, dans le Fjord du Saguenay, au sein du plus beau village du monde, Sainte-Rose-du-Nord. Le fjord se retrouve naturellement à l’arrière-plan de plusieurs de mes tableaux.

collage

AUTOPORTRAIT, collage gouache sur carton, 1997

A l’âge de 21 ans, j’ai rencontré l’homme qui allait orienter ma vie.  Avec lui, je suis partie vivre  à Montréal et enfin en France, où je réside depuis . Enseignante, je travaillais  avec mes élèves les arts plastiques, matière que j’appréciais particulièrement, car les séances me permettaient de m’exprimer à travers le travail des enfants.

C’est en  arrivant à Milly-la-Forêt que j’ai vraiment commencé à m’affirmer et que le besoin de développer mon travail personnel a pris toute sa dimension.

 J’ai choisi le nom de « Chesca », diminutif de « Francesca »,  pour signer mes travaux d’artiste qui, au début, étaient des collages. Par la suite, j’ai appris à utiliser tous les médiums, du pastel à l’aquarelle, en passant par le fusain, pour aboutir à la peinture à l’huile qui est devenue mon mode d’expression préféré.

SONY DSC

PORTRAIT de Joseph Beuys, collage gouache sur carton, 1997

 

Grand-mère de cinq petits-enfants, j’ai puisé en eux une grande source d’inspiration.

J’étais fascinée par leur enthousiasme à se lancer en courant dans les escaliers et je les bombardais avec mon appareil photographique. Lorsque j’ai commencé à dessiner, le thème de l’escalier s’est naturellement imposé. J’ai choisi celui de Puiseaux et depuis, il fait partie intégrante de plusieurs de mes tableaux.

Le grand escalier du château de Carrouges a aussi été et est toujours très présent dans ma recherche, en particulier pour sa couleur rouge fascinante.

SONY DSC

Grand escalier de Carrouges (Huile sur toile, 80 x 120 cm, 2010-2016)

Je l’ai traité avec toutes les teintes de l’orangé de Chine,  s’alliant avec la terre de sienne, les bruns, les oranges transparents et la terre brûlée. Cet escalier m’a aussi permis de représenter mes petits-enfants en étudiant leurs différents mouvements et positions.

Deux artistes ont une influence très présente dans mon travail : Joseph Beuys et Jean Cocteau qui ont été mes sujets dans mes espaces en symétrie avec personnages. Le philosophe Nietzsche, lui, a donné un sens à toute une série de mes tableaux et sa philosophie s’inscrit souvent dans mon travail récent sur le thème « instant ».

Previous Post

2 Comments

  1. Nicole Villeneuve 7 mai 2018

    Chère Chesca. Je visite ton site pour la première fois. Je suis ravie de ce que j’y trouve. Ton oeuvre est impressionnante et ton cheminement personnel va de pair. Les couleurs sont vivantes, à ton image. J’adore les escaliers qui sont, pour moi, l’image de l’élévation de l’esprit à la rencontre de l’inconnu. Il y a ceux qu’on monte vers un futur qu’on espère meilleur. Il y a aussi ceux qu’on descend pour retrouver ses repères et ensuite mieux remonter ou, au contraire, qui sont prétexte à s’encroûter dans de vieilles habitudes réconfortantes, ces démons qui étouffent l’espoir de la réalisation de soi. Les escaliers méritent d’être montés et descendus pour les bonnes raisons. Félicitations, chère Chesca.

    • Chesca-peintre 7 mai 2018 — Post Author

      Merci de ta visite sur mon site. Oui, l’escalier joue un rôle important dans mes tableaux et je cherche une évolution sur ce thème. Assez curieusement, il s’impose de façon différente. Ta recherche comme écrivain est une motivation pour moi et nos échanges sont très enrichissants. Un grand bonheur
      de trouver ton commentaire sur ce site qui devrait évoluer.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2018 Chesca-peintre

Theme by Anders Norén